Une nature urbaine : les îles d’Helsinki

4 minute read

Credits: AdobeStock

10 escapades faciles en pleine nature

L’archipel d’Helsinki se compose d’environ 330 îles et constitue une excellente porte d’entrée vers des forêts luxuriantes, des plages de sable blanc et la nature côtière qui pourraient vous donner l’impression d'avoir voyagé beaucoup plus loin. Mais contrairement à l’archipel extérieur, les îles d’Helsinki combinent les meilleures commodités d’une ville (cafés, bars, restaurants). 

De nombreux locaux aiment prendre un ferry pour faire une petite excursion sur l’une des îles. Voici 10 escapades faciles à faire en pleine nature :

 

Pihlajasaari, « l’île Rowan » – Plage, falaises, arbres et prairies

Credits: Julia Kivelä

À seulement 10 minutes du sud d’Helsinki, Pihlajasaari est l’île où les habitant·es d’Helsinki aiment le plus passer les journées d’été. L’île est célèbre pour ses plages de sable blanc et ses rochers. C’est un endroit parfait pour bronzer et se baigner. On trouve également à Läntinen Pihlajasaari un bosquet protégé, niché entre les rochers. Sans parler de la prairie côtière et du large éventail d’espèces ornithologiques. Le sentier pédestre de 2 kilomètres est une excellente manière de découvrir la nature et l’histoire de l’île. Elle se prête particulièrement bien aux longs pique-niques. Vous n'avez pas de sandwichs ? Vous pouvez toujours savourer les délices du restaurant Pihlajasaari.

Credits: Mariia Kauppi

Vartiosaari, « l’île de la garde » – Cueillette des champignons et des baies

Vartiosaari se trouve dans l’archipel intérieur de la partie est d’Helsinki, entre Laajasalo et Tammisalo. L’histoire de Vartiosaari a de quoi intriguer : on raconte que l’île servait de garde pour prévenir des attaques imminentes à l’ère des Vikings. Un signal de feu était allumé au sommet d'une colline rocailleuse, à 32 mètres au-dessus du niveau de la mer. Mille ans plus tard, l’île est devenue un lieu de villégiature populaire pour la bourgeoisie d’Helsinki, qui y a acheté des villas. Aujourd'hui, la cueillette des baies et des champignons attire les touristes en été et en automne. Un sentier pédestre de 2,5 kilomètres parcourt l’île pour vous faire découvrir des traces de l’ère glaciaire : un bloc glaciaire et un nid de poule de glacier - ce dernier étant connu sous le nom de bouilloire du géant. 

Kaunissaari, « l’île de beauté » – Camping équipé

Kaunissaari est facile d’accès : il vous suffit de monter à bord d'un ferry à Vuosaari. L’île offre des vues saisissantes. D’ailleurs, Kaunissaari est l’une des îles les plus éloignées de la ville, le trajet en ferry dure environ 40 minutes. L’île est réputée pour ses longues plages et ses riches zones de pêche. La diversité de sa faune et de sa flore est également impressionnante. Nombre d'adeptes du camping se rendent sur cette île pour en profiter. L’île propose des abris et des cabanes à la location. Dans un restaurant, vous pourrez goûter de la soupe de saumon fumé et réserver un sauna. Attention ! Il y a une autre Kaunissaari dans la région de Kotka. Deux îles aussi belles l’une que l’autre, mais bien différentes.

Suomenlinna – Nature et patrimoine culturel

Dirigez-vous jusqu’à la chaîne d’îles qui compose la célèbre forteresse maritime d’Helsinki pour y faire le plein de nature et vivre une expérience historique formidable. Rendez-vous aux extrémités ouest et sud de l’île de Susisaari pour y découvrir les paradis miniatures qui se sont formés entre les rochers et les petites baies. De nombreux oiseaux migrateurs s’arrêtent à Suomenlinna pour se nourrir ou faire leur nid, comme l’oie rieuse et le cygne. L’île est facile d’accès. Vous pouvez prendre un ticket pour le ferry municipal sur la place du marché.

Credits: : Julia Kivelä
Credits:: AdobeStock

Seurasaari, « l’île de bonne compagnie » – Rencontre avec les écureuils joueurs

Seurasaari est une zone de loisirs populaire à Meilahti, à l’ouest d’Helsinki. On s’y rend en traversant un pont en bois blanc à pied. Une volée de canards apprivoisés, et peut-être quelques cygnes et oies, vous accueilleront. Ils résident sur l’île et ne sont pas dérangés par la présence des touristes. L’île a un large éventail d’habitats et une flore particulièrement riche au sud-est. Véritable musée à ciel ouvert, l’île est ponctuée de maisons et de dépendances finlandaises reconstruites. Ces bâtisses inhabitées sont d’excellentes cachettes pour les chauves-souris la journée et constituent l’habitat le plus diversifié de Seurasaari Helsinki pour cette espèce. Si vous n’apercevez peut-être pas ces animaux nocturnes en train de dormir, il y en a qui sont difficilement évitables : les écureuils. En Finlande, les écureuils sont apprivoisés. Ceux qui habitent sur Seurasaari sont particulièrement sociables.

Credits: Konsta Punkka

Harakka, « l’île aux pies » – Îles aux oiseaux et aux papillons

En été, vous pouvez prendre un ferry pour relier Harakka à partir de la jetée d’Ullanlinna, dans le parc de Kaivopuisto. Auparavant, l’île était une base militaire à accès limité. Aujourd’hui zone de loisirs, elle accueille des artistes et des artisan·es dans différents studios. De nombreuses espèces rares de papillons et de plantes vivent sur l’île, aux côtés d’un nombre exceptionnel d’oiseaux nicheurs. Les touristes sont donc prié·es de ne pas s’écarter des sentiers balisés. Le Harakka Nature Centre propose des activités et des informations sur la mer Baltique, la nature du littoral et la vie écoresponsable. Munissez-vous d’une carte et prenez un·e guide ornithologique du Nature Centre et partez en exploration le long du sentier pédestre d’un kilomètre. En hiver, vous pouvez rejoindre l’île à pied en traversant la mer gelée.

Credits: Kari Ylitalo

Lammassaari, « l’île aux moutons » – Accessible et Instagrammable

Commençons par le commencement : malgré son nom, vous ne trouverez aucun mouton sur l’île. Ils vivent en fait sur une île à proximité, Kuusiluoto, pendant l’été. Lammassaari est l’endroit parfait pour une randonnée en pleine nature et la photographie amateur, et pas uniquement pour les fans de moutons. Lammassaari est accessible à pied en traversant les caillebotis (passerelles en bois) depuis Pornaistenniemi, au milieu de jolis roseaux. Avec le sentier pédestre, les caillebotis forment un sentier appréciable d’environ 3,5 kilomètres. Lammassaari fait partie de la réserve naturelle de Viikki-Vanhankaupunginlahti. Chaque printemps et chaque automne, on y trouve des milliers d’oiseaux migrateurs sur l’île. On y trouve également des cabanes privées. Les touristes sont donc prié·es de ne pas s’écarter des sentiers balisés afin de respecter l’intimité de la population locale.

Credits: Jussi Hellsten

Vallisaari, « l’île aux remparts » – Forêts luxuriantes et falaises couvertes de mousse

Lorsqu'il est question de nature urbaine, Vallisaari est véritablement unique. Pendant de nombreuses années, Vallisaari était une base militaire fermée au public, qui a été ensuite abandonnée pendant un peu moins de dix ans. Cette absence de l’être humain a permis à la nature de l’île de s’épanouir, le plâtre utilisé dans les anciens bâtiments militaires a rendu la terre extrêmement fertile. Lorsque vous évoluerez dans cet environnement unique, vous oublierez facilement que vous n’êtes qu’à une quinzaine de minutes en ferry de la place du sénat au cœur de la capitale de la nation. Mais si vous souhaitez vous en souvenir : vous pourrez admirer la ville et l’île de la forteresse Suomenlinna depuis le belvédère. Vallisaari propose également d’excellents cafés et restaurants d’été servant un vaste éventail de cuisines : philippine, streetfood ou encore glace artisanale.

Credits: : Julia Kivelä
Credits:: Julia Kivelä

Lonna – Une adorable petite île

À seulement sept minutes en bateau de la place du marché, Lonna est une petite oasis ouverte aux touristes en été. L’impact humain a eu de lourdes conséquences sur l’écosystème de l’île. L'histoire de l'île en tant que territoire militaire pendant la période russe est encore présente dans les espèces végétales exotiques d'origine russe. Environ 20 espèces ornithologiques font leur nid sur Lonna, comme la bernache nonette, l’eider et le goéland cendré. L’île accueille également un couple de cygnes qui y font leur nid ensemble depuis des années, signe que même eux sont attirés par la beauté de l’endroit. Grâce au café et au restaurant typiques de l’île, vous ne risquez pas d’avoir faim !

Credits: : Julia Kivelä
Credits:: Mariia Kauppi

Isosaari, « La grande île » - Une traversée de nuit

Depuis la Place du Marché, vous pouvez embarquer sur un ferry qui vous emmènera en 40 minutes jusqu’à Isosaari, une île proposant une vue sur la mer. Pendant des siècles, Isosaari a servi de repère pour les marins et les pêcheurs, puis de base militaire et de centre de recherche. Elle est majoritairement recouverte de forêts, mais vous pourrez également y explorer des plages de sable blanc faciles d’accès grâce aux sentiers en gravier. Le sauna public est chauffé les jours d’arrivée des ferrys, donc organisez-vous bien si vous souhaitez y faire une petite pause. Vous souhaitez passer la nuit sur l’île ? Isosaari propose différentes options, du camping à l’hôtel bateau. Avec leur design nordique minimaliste, les cabanes « Nolla » neutres en émissions de carbone vous permettront de vous imprégner de l’archipel spectaculaire de manière accessible et intéressante.

Credits: Julia Kivelä

Recommended

Découvrez la région de Vaasa

Essayez un mélange unique d’activités axées sur la nature et d’expériences urbaines modernes dans la région et l’archipel de Vaasa.