Où voir des rennes ? Et que faire si j’en rencontre un ?

2 minute read

Credits: Thomas Kast

Créatures vraiment uniques, les rennes ne sont pas rares en Laponie. Voici comment les rencontrer et les saluer.

Malgré l’immensité de la Laponie finlandaise (qui peut vous sembler infinie), il y a de grandes chances que vous tombiez sur des rennes en troupeaux, broutant librement dans les collines, dans les forêts et sur le côté de la route. C’est parce qu’il y a approximativement autant de rennes que d’êtres humains en Laponie.

Voici trois endroits où vous pourrez admirer l’emblème à bois de la Laponie et les choses à faire (et à ne pas faire) lorsque vous le rencontrez.

Les rennes dans la nature

Quel que soit le moment de l'année, NE PAS voir de renne relève plutôt du miracle, puisque ces animaux se nourrissent souvent près des routes et des habitations. Apercevoir des rennes lors d’une virée en ski n’est pas moins inhabituel. Bien qu’ils soient libres, les rennes sont mi-domestiqués, mi-sauvages. Tous les animaux que vous verrez dans les forêts finlandaises appartiennent à un élevage.

Dans la nature, les rennes sont toujours en déplacement. Ils changent d’habitat (une zone de pâturage de parfois plus de 1 000 km²) selon les saisons et les conditions météorologiques. Leur régime alimentaire se compose de plus de 350 types de plantes différents. L’hiver, ils se nourrissent principalement de lichen.

Les rennes sont de nature curieuse et peuvent essayer de s’approcher de vous. Mieux vaut ne pas répondre à leur sollicitation. Selon la loi finlandaise, il est interdit de déranger ou d’effrayer les rennes de quelque façon que ce soit. Par exemple, approcher l’animal pour le prendre en photo pourrait le surprendre.

Gardez vos distances pour rester en sécurité. Pendant la période du rut, les jeunes rennes transis peuvent se comporter de manière inattendue. N’oubliez pas non plus de rouler prudemment, surtout si vous repérez un panneau vous signalant la présence de rennes. En Laponie, il n’est pas rare de se retrouver face à un troupeau au beau milieu de la route. Mais pas de panique, ils ne sont pas en train de faire du stop.

Credits: Julia Kivelä

Les rennes dans les fermes

Les rennes et les êtres humains ont un lien vieux de milliers d’années, tout d’abord à travers la chasse, puis la domestication et enfin l’élevage. Les Sámi sont connus pour l’élevage des rennes. Au Nord de la Laponie, c’est encore un moyen de subsistance majeur pour beaucoup d'autochtones.

En réalité, si le renne ne vole pas, il n’en est pas moins une créature magique. La visite d’une ferme de rennes est souvent une activité prisée par beaucoup de touristes. Et il y a l’embarras du choix. Dans ces fermes, vous en apprendrez plus sur les rennes et la vie de leurs éleveur·euses. De nombreuses fermes proposent de courtes promenades en traineau sur place. Des vacances écoresponsables par excellence.

Vous aurez même peut-être la chance de nourrir les animaux. N’oubliez pas de traiter les animaux avec respect : ils n’aiment pas les gros bruits, les mouvements soudains et les caresses.

Credits: Jason Charles Hill

Safaris à la découverte des rennes en Finlande

Une promenade avec les rennes est une activité à ne pas manquer : glisser à travers la forêt enneigée sur un traineau en bois est une expérience magique dont votre agence de voyages vous a certainement parlé. Mais la promenade en traineau n’est pas une innovation du secteur de tourisme ; c’est la manière traditionnelle de se déplacer des Sámi.

Les safaris sont des promenades en traineau plus longues grâce auxquelles vous partirez à la recherche des rennes dans le paysage glacé. Ils peuvent durer entre une demi-journée et une journée entière, avec des repas et des pauses café autour d’un feu de camp. C’est l’occasion parfaite de se connecter à la nature arctique et à la population locale. Ces promenades sont adaptées à tous les âges, car la vitesse reste modérée. C’est une expérience parfaite pour observer les animaux : en plus de les voir, vous pourrez également passer du temps avec eux.

Les rennes sont entraînés pendant 2 à 4 ans. Les animaux sont principalement sélectionnés parmi les troupeaux présents dans les pâturages. Les éleveur·euses de rennes surveillent les faons afin de déterminer s’ils peuvent être utilisés sur les traineaux. Ils préfèrent les grands faons audacieux, calmes et curieux.

Credits: : Antti Pietikäinen
Credits:: Vastavalo / Matti Koutonen

Recommended

L’air finlandais et ses bienfaits

Découvrez pourquoi la Laponie a l’air le plus pur du monde et lisez-en plus sur cette région sur le site web officiel de l’office de tourisme finlandais.